Chardon Marie

Les bienfaits du chardon Marie : synthèse complète

Les bienfaits du chardon marie  le guide complet

Depuis plus d’une dizaine d’années, les études consacrées au chardon marie et à ses bienfaits se succèdent. Excellent hépato-protecteur, les résultats de ces recherches ont également montré son potentiel antioxydant ou son efficacité dans la prévention des troubles cardiaques. Il est l’une des plantes les plus complètes et les plus polyvalentes en phytothérapie. Les actifs exceptionnels qui le composent permettent ainsi d’agir aussi bien sur les maux du quotidien que sur les pathologies plus sévères. Découvrez notre guide complet sur les bienfaits du chardon marie !

Une plante polyvalente

Déjà en 1998, les premières études sur le chardon marie avaient mis en évidence son action hépato-protectrice. C’est d’ailleurs aujourd’hui l’une des propriétés les plus connues de cette plante. Il est donc régulièrement prescrit et recommandé pour améliorer la fonction hépatique et soulager certains troubles ou dysfonctionnements du foie. Mais il serait dommage de penser que le chardon marie est seulement bénéfique au foie. En effet, il agit également sur d’autres fonctions essentielles de l’organisme. Il permet par exemple, d’augmenter le taux de glutathion ou encore d’activer l’enzyme télomérase qui intervient dans le vieillissement du corps humain. Pour mieux comprendre son action, nous vous proposons un tour d’horizon complet sur ses principaux bienfaits.

La plante du foie par excellence

Le chardon marie est une plante utilisée depuis des siècles comme remède naturel contre les maladies du foie et des voies biliaires. Le système hépatique est complexe et sujet à de nombreux troubles plus ou moins sévères. Et pour cause : le foie est en contact permanent avec des substances toxiques qu’il doit dégrader. De mauvaises habitudes alimentaires, les médicaments, l’alcool ou encore la pollution peuvent surcharger le foie et enrayer son action sur la dégradation des toxines. Ce dysfonctionnement hépatique se traduit par de la fatigue, des problèmes digestifs, des maux de tête, des problèmes de peau… Dans ce cas, il représente l’une des plantes les plus efficaces pour relancer le rôle d’épuration du foie.

Dans l’article sur le chardon marie pour la détox, nous avons pu voir que la plante agissait de 3 façons différentes : en modulant les enzymes hépatiques, en améliorant le taux de glutathion et en inhibant les substances étrangères. Diverses études ont étudié les propriétés du chardon marie dans la prévention des effets toxiques de certaines toxines. Il en ressort que le complexe silymarine est en grande partie responsable des capacités détoxifiantes de la plante. En 2011, une étude a démontré que cette substance pouvait être efficace « dans le traitement de l’hépatite et de la cirrhose hépatique et l’intoxication par les champignons« .[1] Elle possède même des effets protecteurs contre les médicaments dommageables pour le foie utilisés pour les traitements lourds. Il n’est donc pas étonnant que le chardon marie soit devenu la référence en phytothérapie pour détoxifier le foie.

Si le chardon marie est considéré comme la plante du foie par excellence aux côtés de l’artichaut, c’est parce qu’il permet de soulager les troubles hépatiques et biliaires légers, comme la fameuse « crise de foie » ou indigestion, et plus sévères comme l’hépatite et la cirrhose liée à l’alcool. En 2002, les évaluations cliniques préliminaires du chardon marie pour la cirrhose du foie indiquent des avantages potentiels chez les patients en bonne santé atteints de cirrhose alcoolique.[2]

Contre les troubles digestifs

Les autorités de santé ont officiellement reconnu l’usage du chardon marie pour soulager les problèmes digestifs. En plus de son pouvoir protecteur sur le foie, la plante agit aussi de façon bénéfique sur le système digestif. Il est ainsi régulièrement préconisé pour soulager les ballonnements, les maux de ventre, la diarrhée et les vomissements. Cette propriété est directement liée à son action sur le foie. Elle est d’autant plus efficace sur les problèmes digestifs liés aux dysfonctionnements hépatiques et biliaires. Associé à d’autres plantes médicinales, il semble soulager efficacement les brûlures d’estomac accompagnées de crampes, de nausées et de reflux gastriques.

Dans le traitement du diabète

Bien qu’encore peu nombreuses, les études consacrées au chardon marie et au diabète révèlent des résultats prometteurs. En 2014, une étude rapporte que « le chardon marie est considéré comme un agent efficace contre la résistance à l’insuline et l’hyperglycémie induite par le diabète« .[3] La supplémentation en chardon marie chez les patients diabétiques a notamment permis de réduire les besoins en insuline et a entraîné « une réduction significative de la glycémie à jeun et de la glycémie moyenne à partir du deuxième mois de traitement« . D’autres études sont en cours pour confirmer son potentiel thérapeutique dans le traitement du diabète et de ses symptômes.


[1]. « Silymarine », un agent pharmacologique prometteur pour le traitement des maladies. Iran J Basic Med Sci. 2011 juil.-août

[2]. L’utilité clinique du chardon-Marie (Silybum marianum) dans la cirrhose du foie. J Herb Pharmacother. 2002

[3]. Le potentiel thérapeutique du chardon-Marie dans le diabète. Rev Diabet Stud . Été 2014

Leave a comment

Your email address will not be published.


*