Chardon Marie

Chardon Marie, efficace contre les effets néfastes de l’alcool

chardon marie alcoolUtilisé depuis longtemps pour ses effets bénéfiques pour le foie, le chardon Marie ou le lait de Notre-Dame est une aide précieuse dans la lutte contre les effets nocifs de l’alcool sur l’organisme, dont la cirrhose. Dans certains pays européens, l’extrait de cette plante médicinale est prescrit comme médicament, pour traiter cette maladie chronique du foie, mais également l’hépatite et les lésions cellulaires causées par la consommation régulière et excessive d’alcool. En Allemagne, entre autres, une compagnie, reconnue par les autorités sanitaires locales, a défini l’extrait normalisé contenant au moins 80 % de silymarine (Pour un extrait qualité, lire notre article:  Bien choisir son chardon Marie) une puissante substance hépatoprotectrice, efficace contre les dommages hépatotoxiques et les troubles hépatiques chroniques.(1)

Chardon Marie: Action reconnue contre la cirrhose

La cirrhose du foie est l’effet de la consommation abusive d’alcool le plus fréquemment rencontré. Cette maladie chronique se traduit par la destruction progressive des cellules de cet organe, laissant place à un tissu fibreux qui le rend dur et déformé. Les expériences scientifiques menées sur la plante ont permis de démontrer que la prise de silymarine peut aider à lutter contre la destruction progressive de ces cellules, grâce à la propriété antioxydante de ce principe actif (2), et à minimiser les effets de la cirrhose (3). Sans intervention immédiate, cette affection risque, en effet, d’aboutir à un cancer. La silymarine stimule même le renouvellement des cellules et régénère les tissus endommagés. Ceci s’explique par la capacité de cette substance active à favoriser la production de glutathion dans l’organisme, un antioxydant puissant essentiel à la vie.(4)

Propriété anticancéreuse

La dépendance aux boissons alcooliques augmente aussi les risques de contracter des cancers, non seulement du foie mais aussi de la bouche, du côlon, de l’œsophage, du rectum, et des seins chez la gent féminine. En présence d’un cancer de stade I, il est possible de recourir à l’extrait du chardon Marie pour empêcher le développement des cellules cancéreuses. La silymarine présente un effet immunomodulateur, en stimulant les réactions du système immunitaire du corps (5). Dans le cadre d’une chimiothérapie, le chardon Marie constitue un excellent appui au traitement, en atténuant les effets nocifs des médicaments sur le foie et en faisant disparaitre plus rapidement leurs effets secondaires (6). Des essais cliniques ont prouvé la capacité de cette plante médicinale à protéger le foie des substances chimiques des médicaments, des toxines et bien évidemment de l’alcool, en agissant comme un anti-inflammatoire et un stabilisateur de membrane cellulaire (7).

Traitement des troubles hépatiques

Figurent aussi parmi les malheureuses conséquences de l’abus de l’alcool, les différents troubles hépatiques. Ces derniers sont dus à la nocivité de l’acétaldéhyde, un métabolite hautement toxique issu de l’oxydation de la molécule d’éthanol, lors du processus de détoxication hépatique par les cellules du foie. Heureusement qu’il est possible de venir à bout de ces problèmes avec le chardon Marie. Les autorités sanitaires, telles que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Commission E, approuvent l’efficacité de cette plante. Une équipe de chercheurs spécialiste des maladies du foie à Créteil, Inserm U955, a confirmé en 2010 dans leurs études, les qualités du chardon Marie à traiter les troubles hépatiques. Selon ces scientifiques, la silymarine est capable d’inhiber l’ARN polymérase ARN-dépendante du virus de l’hépatite C (8).

Efficacité sur la santé mentale

L’intoxication alcoolique est étroitement liée à la santé mentale. L’alcool est souvent source de troubles de l’attention, de la mémoire, et de la concentration, due à une importante diminution de la matière grise. La consommation immodérée de boissons alcoolisées est aussi associée à des troubles de l’humeur, dont l’anxiété et la dépression. Le botaniste anglais John Gerard qualifie le chardon Marie comme « la meilleure plante médicinale pour traiter les maladies de la mélancolie » dans son traite de phytothérapie, en 1597. Antidépresseur par excellence, le chardon Marie peut contribuer à combattre et prévenir les troubles psychiques (9).

 

Références :

1. Blumenthal M, ed. The Complete German Commission E Monographs. Austin: 1998:169-170.
2. Saller, R., R. Meier, & R. Brignoli. 2001. The use of silymarin in the treatment of liver diseases. Drugs 61(41):2035-63.
3. Ferenci P, Dragosics B, Dittrich H, et al. Randomized controlled trial of silymarin treatment in patients with cirrhosis.
4. Sonnenbichler J, Zetl I. Stimulating influence of a flavonolignan derivative on proliferation, RNA synthesis and protein synthesis in liver cells. In Assessment and Management of Hepatobiliary Disease, ed. L Okolicsanyi, G Csomos, G Crepaldi. Berlin: Springer-Verlag, 1987, 265-72.
5. Argawal R., Ramasamy K., “Multitarget therapy of cancer by silymarine”, Cancer letter, vol 269, number 02, 2008-352.
6. Larousse, Encyclopedia of Medicinal Plants (2nd Edition), 2001, 74.
7. McCaleb, Rob « Milk Thistle – An Herbal Detoxifier », Better Nutrition for Today’s Living, March 1993.
8. “Silibinin and related compounds are direct inhibitor of hepatitis C virus RNA-dependent RNA polymerase” – National Center for Biotechnology Information/National Library of Medicine/National Institutes of Health.
9. Larousse, Encyclopedia of Medicinal Plants (2nd Edition), 2001, 74.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*