Chardon Marie

Le chardon Marie pour la détox

detoxFaire une détoxication, ou une cure détox, deux fois l’an est souvent conseillé pour maintenir l’organisme en bonne santé, une au début de l’automne pour préparer le corps à affronter l’hiver et booster les défenses immunitaires, et une autre au début du printemps pour réveiller tous les organes, en particulier le foie. Ce dernier joue un rôle essentiel dans le processus de détoxication, en procédant à une suite de réactions chimiques qui aboutissent à la conversion des toxines en déchets hydrosolubles, pouvant être éliminées facilement par les voies naturelles.

Toutes les substances ingérées qui ne peuvent être assimilées par l’organisme, comme l’alcool, les graisses, les métaux lourds et certains produits chimiques d’origine médicamenteuse, sont filtrées par cet organe avant le passage des nutriments vers le sang. Autrement dit, pour avoir un sang de qualité et propre, il faut avoir un foie en bonne santé et qui joue son rôle correctement. La seule manière d’y parvenir est de réaliser une cure détox au bon moment, et avec les bons produits. Comme nous l’avons vu dans ce billet sur les différentes plantes pour le foie, le chardon marie renferme des substances actives puissantes capables de purifier cet organe, tout en augmentant la fonction hépatique.

Qu’est ce que la détoxication ?

chardon marie detoxLa cure détox est une pratique devenue très tendancielle en ce moment, mais de quoi il s’agit réellement. La réaliser n’est pas si facile comme nombreux le pensent. La détoxication doit être effectuée au meilleur moment, et sur le court terme, pour éviter les carences nutritionnelles. Cette opération n’équivaut aucunement à un régime amaigrissant. Elle permet uniquement de nettoyer l’organisme, et en particulier le foie, des innombrables toxines et métaux lourds qui peuvent l’affaiblir au fil des temps.

Pendant le processus de détoxication, l’organisme inhibe les substances toxiques d’origine interne (acides organiques, radicaux libres, etc.) ou externe ; en réduisant d’une part leur activité toxicologique et pharmaceutique par un processus enzymatique, et d’autre part par la solubilisation afin de faciliter leur élimination par voie rénale (1) (2). La détoxication comprend aussi les phénomènes d’excrétion des molécules toxiques qui s’opèrent au niveau des tissus et des cellules, sous l’effet de certaines enzymes (cytochromes oxydases, glutathion S-transférase, UDP-glucuronosyltransférase).

Pourquoi choisir le chardon marie ?

Tous les produits naturels à effet dépuratif et diurétique, comme les fruits et légumes frais, peuvent être utilisés pour nettoyer l’organisme. Mais pour plus d’efficacité, mieux vaut se tourner vers le chardon marie, dont les effets sur le foie sont mondialement et scientifiquement connus. Cette plante médicinale, reine de la détox, agit de différentes manières sur l’organisme pour éliminer les toxines.

– Le chardon marie possède tout d’abord le pouvoir d’augmenter les capacités détoxifiantes du corps, en augmentant l’activité de certaines enzymes responsables du processus de détoxication. Selon diverses études in vitro, son principe actif dont le complexe silymarine, est capable de moduler les cytochromes P450 2C9 et P450 3A4, des enzymes du foie responsables de l’élimination des substances chimiques et médicamenteuses (3) (4).

– Nous avons vu également dans l’article intitulé « Chardon marie et glutathion » que cette plante médicinale est capable d’augmenter le taux de glutathion dans l’organisme, un tripeptide reconnu pour sa propriété antioxydante. Le glutathion est aussi vital dans l’élimination des métaux lourds, à savoir le cadmium, le plomb, le mercure et bien d’autres polluants. (5)

– Enfin, l’ingrédient actif du chardon marie est également connu pour sa capacité d’inhiber toutes substances étrangères qui peuvent endommager les hépatocytes, telles que les toxines, les molécules d’alcool, les poisons et les produits chimiques. Il n’est donc pas étonnant que cette plante est recommandée en cas d’intoxication à l’amanite phalloïde (6).

Comment procéder à la cure détox au chardon marie ?

Pour faire une cure détox au chardon marie, il n’y a rien de plus simple. Il suffit de se procurer de ses extraits secs, proposés sous différents formats sur le marché (voir notre article: Bien choisir son chardon Marie). Il est toutefois conseillé d’opter pour les gélules, plus faciles à prendre, au moment des repas. La dose recommandée est de 1 à 2 gélules par jour, pour une gélule de 200 mg. L’avantage offert par les compléments alimentaires est qu’il n’est pas nécessaire de se priver d’aliments, comme au cours d’une détox à base de jus de fruits.

Il est également possible de trouver des graines de chardon marie moulues sur le marché, et des teintures. Les doses maximales journalières recommandées sont de 12 g pour les variantes en poudre, et 6 ml pour les teintures, soit l’équivalent des 200 mg pour les extraits secs.

Quels sont les bienfaits de la détox avec du chardon marie ?

La cure détox au chardon marie offre de nombreux bienfaits à l’organisme, pour ne citer que : stimuler la fonction d’élimination du foie et des reins, augmenter les défenses immunitaires, soulager les états de nervosité et de fatigue, venir à bout des problèmes d’insomnie, nettoyer et revigorer l’organisme, avoir une belle peau, ou encore améliorer ses performances sportives.

 

Références :

1. Détoxication, définition de Larousse Encyclopédie.
2. Détoxication métabolique d’une substance. CISMeF.CHU de Rouen.
3. Venkataramanan R, Ramachandran V, Komoroski BJ, et al. « Milk thistle, a herbal supplement, decreases the activity of CYP3A4 and uridine diphosphoglucuronosyl transferase in human hepatocyte cultures ». Drug Metab Dispos. 2000 Nov; 28(11):1270-3.
4. Zuber R, Modriansky M, et al. « Effect of silybin and its congeners on human liver microsomal cytochrome P450 activities ».Phytother Res 2002 Nov; 16(7):632-8.
5. « Le glutathion, première défense contre les métaux lourds ». Saclay Laser-Matter interaction Center.
6. K. Hruby, G. Csomos, M. Fuhrmann, H. Thaler (1983) Chemotherapy of Amanita phalloides poisoning with intravenous silibinin. Human toxicology 2 (2): 183-95.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*