Chardon Marie

Le rôle de la berbérine sur le foie

Le foie intervient dans plus d’une centaine de fonctions vitales au sein de l’organisme. Une quelconque atteinte de cet organe peut engendrer une affection et dégrader la santé générale. Il devient alors primordial d’en prendre soin, en passant par exemple par des remèdes naturels. Connus pour leurs bienfaits santé le chardon-marie et la berbérine, sont couramment sollicités pour leur action sur le foie.

Le foie et ses principaux rôles

Localisé dans la partie supérieure droite de l’abdomen, le foie est l’organe le plus volumineux de l’appareil digestif. Il est impliqué dans plus de 300 fonctionnements vitaux, permettant chacun de maintenir le corps en bonne santé. Il assure, toutefois, 3 fonctions principales :

  • Une fonction de stockage, par laquelle il met en réserve du glycogène provenant des molécules de glucides apportées par l’alimentation. Celui-ci n’est libéré dans le sang sous forme de glucose qu’en cas de baisse de la glycémie. Le foie emmagasine également d’autres substances comme le fer, le cuivre et autres vitamines liposolubles, dont la B12, A, D, K et E.
  • Une fonction de synthèse qui consiste, entre autres, à la production de triglycérides, de cholestérol et de protéines. Le foie sécrète aussi la bile à partir du cholestérol. Il s’agit d’un liquide favorisant la digestion des graisses et réajustant le pH du bol alimentaire provenant de l’estomac.
  • Une fonction d’épuration grâce à laquelle l’organisme est détoxiqué des déchets métaboliques et de substances comme : l’alcool, les drogues et certains médicaments. Ceux-ci sont excrétés par la bile et rejetés vers l’extérieur par les fèces. Le foie assure aussi l’épuration du sang des bactéries et des cellules vieillies.

Les effets de la berbérine sur le foie

Outre la silymarine du chardon-marie, il existe d’autres remèdes naturels appréciés pour leurs bienfaits sur la santé hépatique. Par exemple, la berbérine est un alcaloïde que l’on retrouve dans des plantes, comme le Coptis teeta et la Berberis aristata.

Si ces deux molécules s’avèrent bénéfiques pour le foie, leurs actions ne sont cependant pas similaires. Le chardon-marie protège les hépatocytes des substances néfastes et stimule la sécrétion d’enzymes nécessaires au bon fonctionnement hépatique. Et la berbérine favorise la fonction de l’organe, en améliorant la régulation de la glycémie et le profil lipidique. Elle est aussi efficace pour stimuler la perte de masse de graisses.

Régulation de la glycémie

La berbérine est avancée comme pouvant améliorer la régulation de la glycémie, une action assurée par le foie. Elle agit, pour cela, sur de multiples facettes.

D’une part, il a été constaté que cet alcaloïde améliore la sensibilité à l’insuline chez les sujets diabétiques. Ce qui va permettre de réduire le taux de sucre en excès circulant dans le sang. À cela s’ajoute sa faculté à favoriser l’utilisation du glucose provenant des cellules en énergie.

D’autre part, la berbérine s’est avérée à même de réduire la quantité de sucre libérée dans la circulation sanguine par le foie. Elle peut, en effet, limiter la transformation des glucides complexes provenant de l’alimentation en glucides simples. La quantité de glucose qui peut passer dans le sang va dès lors diminuer consécutivement. L’alcaloïde a également montré la capacité d’enrayer directement la synthétisation hépatique de nouvelles molécules de glucose à partir de molécules non-glucidiques.

Amélioration du profil lipidique

Le foie est directement impliqué dans le métabolisme des lipides. Il s’agit aussi du seul organe qui assure l’élimination du cholestérol. La fonction hépatique peut, cependant, être altérée lors de certaines atteintes telles qu’une stéatose, une cirrhose ou même un cancer. La quantité de lipides parvenant dans la circulation sanguine peut alors croître significativement.

La prise de berbérine peut aider à limiter les conséquences d’un tel dysfonctionnement, en agissant sur le profil lipidique. Diverses observations affirment, en effet, que cet alcaloïde peut réduire le taux sanguin de cholestérol. C’est notamment le cas du mauvais cholestérol, tandis que le taux du bon cholestérol se voit à l’inverse, en hausse. La même molécule aide aussi à baisser le niveau de la triglycéridémie. Une baisse de la masse totale de graisse associée à une perte de poids a même été constatée dans d’autres études. (1)

Conseils d’utilisation de la berbérine

Pour recourir à de la berbérine en cas de défaillance hépatique, la dose journalière fréquemment prescrite est de 300 à 900 mg. Avec un très faible taux d’absorption, mieux vaut l’ingérer en trois prises avant les repas. Il est également conseillé d’opter pour des produits présentant au moins 90% de l’alcaloïde pour obtenir de meilleurs résultats.

Pour la santé du foie, il est également possible de consommer du chardon-marie en gélules.

En général, les compléments alimentaires à base de berbérine n’engendrent aucun effet secondaire, dans la limite du dosage prescrit. Des désagréments de type diarrhées ou crampes abdominales peuvent survenir en cas de surdosage. L’usage de ce produit n’est pas conseillé chez l’enfant en bas âge, la femme enceinte ou allaitante.

Références

Kong W. et al. « Berberine is a Novel Cholesterol-lowering Drug Working through a Unique Mechanism Distinct from Statins.» Nat Med. 2004.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*