Chardon Marie

Hypertension : puis-je prendre du chardon-marie ?

En France, 1/3 de la population adulte souffre d’hypertension. Il convient alors de se poser la question suivante : est-il dangereux de se supplémenter en chardon-marie en cas de pression artérielle élevée ? Découvrons ce que dit la science à ce sujet.

Hypertension : Le chardon-marie n’est pas dangereux

Jusque-là, aucune étude scientifique n’a rapporté d’effets indésirables liés à la consommation de chardon-marie en cas d’hypertension. Par ailleurs, l’utilisation de ce supplément n’a jamais entraîné la hausse de la pression artérielle. Bien au contraire… En effet, les principes actifs de cette plante, dont la silymarine, peuvent contribuer indirectement à la baisse de la tension. Le chardon-marie est bien connu pour ses actions sur le foie, mais il s’agit également d’un bon remède pour prévenir et traiter l’hypertension artérielle.

Rappelons qu’une pression artérielle est dite élevée lorsqu’elle est continuellement au-dessus de 14/9.

Nombreuses sont les causes de ce problème de santé et la plupart restent encore méconnues. La prise en charge de cette pathologie consiste surtout à traiter les différents symptômes et à éviter les facteurs de risque.

Effets du chardon-marie sur l’hypertension artérielle

Le chardon-marie ne possède pas vraiment une propriété hypotensive. Cette plante agit plutôt indirectement dans la normalisation de la pression artérielle, en traitant certains problèmes de santé qui en sont à l’origine.

Diminuer le taux de glycémie

L’hyperglycémie est un facteur de hausse de la tension artérielle. Les risques sont d’autant plus élevés chez les personnes victimes de syndrome métabolique. Le chardon-marie est connu pour ses nombreux bienfaits thérapeutiques, il possède notamment la faculté d’agir sur le profil glycémique.

Nombreuses sont les publications scientifiques qui ont démontré l’efficacité de cette plante chez les sujets diabétiques ou présentant une hyperglycémie. Dans cet essai clinique, entre autres, l’usage de 600 mg de silymarine par jour a conduit à la baisse du taux de sucres dans le sang. La prise de ce supplément permet de réguler la glycémie et ainsi de prévenir l’hypertension artérielle. (1)

Réduire le taux de cholestérol

L’hypercholestérolémie est un autre facteur qui encourage la hausse de la pression artérielle. Cet excès de mauvais cholestérol est souvent silencieux. Certaines personnes peuvent en être victimes sans pour autant être atteintes de surpoids, et ce notamment si leur foie est défectueux.

En effet, c’est cet organe qui assure le métabolisme des graisses en fabriquant des lipoprotéines (qui assurent leur transport vers tout l’organisme). Or, lorsqu’il ne fonctionne plus correctement, il se met à stocker toutes ces gouttelettes de lipides. Le sang finit alors par être aussi saturé de graisses. Le cholestérol s’entasse sur la paroi artérielle et forme de véritables plaques, qui bouchent les vaisseaux sanguins.

Un grand nombre de revues scientifiques ont mis en évidence l’effet hypocholestérolémiant de la silymarine. Ce principe actif du chardon-marie favorise la baisse du mauvais cholestérol dans le sang. Et d’autre part, il inhibe la résorption des graisses alimentaires.

Injectée par voie parentérale chez des rats, cette molécule a pu améliorer leur profil lipidique. Ce n’est pas tout, elle régénère les cellules hépatiques et protège le foie. (2)

Baisser le taux de triglycérides

La hausse du taux de triglycérides sanguins constitue également un marqueur de risque d’hypertension artérielle. Cette hypertriglycéridémie s’accompagne souvent d’une baisse du niveau de HDL, ou bon cholestérol. Notons que ces lipides sont essentiels à notre organisme. Ils assurent d’importants rôles, dont la production d’énergie. Cependant, lorsque leurs taux dépassent les valeurs normales (qui se situent entre 1,5 et 2 g par litre de sang), ils deviennent dangereux pour la santé. Ils sont à l’origine de l’hypertension et des maladies cardiovasculaires.

Des publications scientifiques ont montré que les molécules actives du chardon-marie pouvaient agir sur les lipides sanguins. Celles-ci ont le pouvoir d’augmenter le taux de bon cholestérol et de diminuer les triglycérides en excès. On assure également un effet optimal en association à d’autres principes actifs aux mêmes bienfaits santé, tel que la berbérine. (3)

Autres actions sur l’hypertension

La hausse de la pression artérielle peut aussi être liée à d’autres pathologies, comme l’insuffisance rénale. Depuis des siècles, on utilise le chardon-marie pour traiter les troubles qui touchent les reins. Grâce à son puissant effet antioxydant, cette plante permet de protéger différents organes et tissus de l’organisme des effets néfastes du stress oxydatif et de l’inflammation.

Conseils d’utilisation du chardon-marie bio

On conseille l’utilisation de chardon-marie bio pour traiter les troubles hépatiques, tels que la cirrhose, les hépatites, et les calculs biliaires. Le dosage journalier préconisé se situe entre 400 à 800 mg d’extrait sec, titré à 80{61c565784b8ca518daf5cc571a3ee43cbb5027acd865ac8513500c4c9ec82174} de silymarine.

Si les doses sont bien respectées, ce supplément ne cause aucun effet secondaire. Dans de rares cas, on constate cependant des troubles gastro-intestinaux, dont diarrhée et nausée.

Attention, le chardon-marie réduit l’efficacité de certains médicaments à cause de son effet inhibiteur de certaines enzymes du foie.

Références

(1) H Fallah Huseini et al. « The efficacy of Silybum Marianum (silymarin) in treatment of type II diabetes ». Phytother Res. 2006.
(2) N Skottova et al. « Effect of silymarin on serum cholesterol levels in rat ». Acta Univ Palacki Olomuc Fac Med. 1998.
(3) Hamed M. et al. « Effects of silymarin supplementation on blood lipids : A systematic review and meta-analysis of clinical trials ». Phytother Res. 2019.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*