Chardon Marie

Les plantes pour le foie

La nature au service de votre santé.

Depuis quelques années, les produits naturels bénéfiques pour la santé connaissent un véritable succès. Quasiment dénués d’effets secondaires, ils regorgent de substances actives qui peuvent soulager et soigner un large panel de maladies.

Les plantes en général présentent de nombreux bienfaits dans le traitement des maladies du foie, et le chardon-Marie en particulier a su s’imposer comme un produit incontournable pour résoudre les troubles hépatiques.

Les meilleures plantes pour soigner votre foie.

Le pissenlit, plante universelle, est une plante très présente dans la médecine traditionnelle. Sa racine va agir sur le foie tandis que ses feuilles soigneront les reins. Considéré comme un “nettoyeur de l’organisme”, il présente de multiples propriétés. Il favorise la sécrétion de la bile et lui permet d’être évacuée facilement vers l’intestin, améliore de la digestion, favorise la miction et donc l’élimination des toxines et purifie le sang.

Il élimine également les calculs de la vésicule biliaire et des reins. De même, le radis noir possède des vertus pour soulager les personnes sujettes à des troubles digestifs ou hépatiques. Il dynamise en effet l’action de la bile dans son combat contre les déchets. Il aide également le foie à se refaire une santé après des excès et à reprendre son fonctionnement normal.

Depuis l’antiquité, l’artichaut est quant à lui reconnu pour ses propriétés bénéfiques à la digestion et à la stimulation de la sécrétion biliaire. En effet, la cynarine qu’il contient favorise la sécrétion de la bile, ce qui facilite la digestion et traite les troubles digestifs. De plus, il diminue le taux de cholestérol.

Enfin, le boldo, cholagogue et cholérétique, stimule la sécrétion de la bile en facilitant son évacuation jusqu’à l’intestin et est recommandé en cas de troubles d’hépatites mineurs : il est en effet efficace contre les affections du foie et de la vésicule biliaire.

Les bienfaits du chardon-Marie pour votre foie.

La graine du chardon Marie renferme trois substances, la silychristine, la silybine et la silydianine qui composent un complexe hépatoprotecteur appelé silymarine. Il contient également des flavanolignanes qui offrent des propriétés hépatoprotectrices.

La silymarine est reconnue depuis de nombreuses années comme étant une substance très efficace pour protéger le foie. La plante est donc utilisée depuis l’Antiquité pour prévenir et traiter divers troubles hépatiques. Elle peut ainsi soigner ou soulager l’hépatite, la cirrhose, les calculs biliaires, l’ictère et toute une gamme de dommages causés au foie par des substances toxiques.

Le chardon-Marie peut régénérer les tissus abîmés du foie, en plus de le protéger contre les effets des toxines naturelles ou synthétiques présentes dans l’environnement. Bon nombre d’observations médicales rapportent les bienfaits de cette plante en cas de maladie du foie, et elle se montre particulièrement performante comme adjuvant au traitement d’hépatites d’origine virale ou alcoolique et de cirrhoses.

Enfin, elle atténue les effets néfastes de la chimiothérapie et en soulage les effets secondaires désagréables. Pour le traitement du foie, il est recommandé de consommer des extraits normalisés de chardon-Marie, qui contiennent en moyenne 70 à 80% de silymarine. La posologie habituelle est de 140 à 210 mg de produit, 3 fois par jour.

Références:

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=artichaut_nu
http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/pissenlit.htm
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=chardon_marie_ps