Chardon Marie

Diabète et chardon-marie

hépatiteLe chardon-marie est de loin le meilleur remède pour traiter l’hépatite

Présentation du diabète

Parmi toutes ses actions thérapeutiques, le chardon-Marie est reconnu comme étant bénéfique chez les personnes souffrant de diabète. Il s’agit d’un syndrome dû à des troubles au niveau de la régulation de la glycémie, secondaires à différents facteurs.

Dans le cas du diabète de type 1, l’insuline qui est l’hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas se retrouve en quantité insuffisante. Ceci survient suite à la disparition des cellules productrices de cette hormone telle qu’à cause d’une infection ou d’une anomalie génétique.

Dans le cas du diabète de type 2, la maladie s’explique par une baisse de la sensibilité insuline du foie, des muscles et des tissus adipeux. C’est une complication de plus en plus courante du surpoids et de l’obésité. Une mauvaise hygiène alimentaire, notamment riche en gras et en sucres, ainsi qu’une sédentarité en sont les principales causes.

Dans tous les cas, la maladie produit une soif intense et une augmentation de la quantité d’urine. En l’absence de traitement, elle peut susciter de nombreuses complications sur la santé qui peuvent être lourdes de conséquences.

Effets du chardon-Marie sur le diabète

Le chardon-Marie doit principalement ses effets thérapeutiques contre le diabète à la silymarine qu’il renferme. Pour rappel, il s’agit du complexe de principes actifs de la plante, longtemps réputé pour ses bienfaits sur la fonction hépatique. Diverses études ont montré qu’il est aussi bénéfique chez les diabétiques tant pour traiter la maladie que pour prévenir ses complications.

Effet hypoglycémiant du chardon-Marie

Une étude menée sur une cinquantaine de diabétiques a permis de montrer l’action bénéfique du chardon-Marie sur leur maladie (1). Au cours des 120 jours d’observations, les sujets étaient soumis soit à des extraits de la plante soit à du placebo, trois fois par jour. Ils continuaient également à prendre leur traitement classique du diabète.

Tous les 30 jours, les patients étaient examinés pour contrôler l’évolution de leur affection. Au bout de l’étude, il a pu être observé que le niveau de glycémie du groupe soumis à l’extrait de la plante a baissé de 15%. Chez l’autre groupe ayant pris du placebo, celui-ci a augmenté d’environ 12%. Ce qui confirme la capacité des extraits de chardon-Marie à réduire le taux de glucose dans le sang.

On a aussi remarqué une baisse du taux d’hémoglobine glycosylé, chez les diabétiques soumis au complément alimentaire. Il s’agit de la part d’hémoglobines qui captent le glucose sanguin pouvant être très important chez les diabétiques.

Effet hypocholestérolémiant du chardon-Marie

Chez les sujets atteints de diabète, une hausse des taux de cholestérol et de triglycérides vient souvent s’ajouter à celle de la glycémie. Ce qui peut rapidement se répercuter sur la santé cardiovasculaire, sans traitement. D’où l’intérêt de les surveiller de près lors de cette maladie.

Outre le niveau de glycémie, les observateurs de l’étude précédente ont aussi vérifié les taux de cholestérol et de triglycérides des sujets testés. Les individus soumis aux extraits de chardon-Marie ont montré une importante diminution de leurs lipides sanguins. Soit une baisse de 12% de leur cholestérolémie et d’environ 24% de leur triglycéridémie.

Ce qui suggère une efficacité de cette plante à améliorer le bilan lipidique chez des sujets souffrant de diabète.

Effet antioxydant du chardon-Marie

De nombreuses méta-analyses et observations affirment que le risque de développer un cancer est plus élevé en cas de diabète (2). L’accumulation d’insuline dans le foie augmente, entre autres, de 3 fois la survenue d’un carcinome hépatocellulaire. Il y a également l’hyperglycémie retrouvée chez les diabétiques, qui est reconnue comme favorisant la prolifération des cellules cancéreuses. Ces dernières, en effet, reçoivent une quantité plus importante de sucre qui est admis comme pouvant contribuer à leur survie. Par ailleurs, le diabète est à l’origine d’un état pro-inflammatoire réduisant l’activité antioxydante intracellulaire.

Il s’agit d’une raison de plus d’opter pour du chardon-Marie pour le traitement de cette maladie. La silymarine que la plante renferme présente, en effet, d’une part une action antioxydante. Ce qui va contribuer à neutraliser les effets des radicaux libres ou d’autres produits néfastes pouvant causer des dommages cellulaires. D’autre part, ce complexe de principes actifs s’avère capable de favoriser la production de glutathion. Il s’agit d’un autre antioxydant puissant naturellement présent dans l’organisme, assurant la protection des cellules contre les attaques radicalaires. Par ailleurs, l’effet immunomodulateur du chardon-Marie lui confère la capacité de booster l’immunité affaiblie (3).

Précautions d’utilisation du chardon-Marie en cas de diabète

La dose de silymarine pour le traitement du diabète est de 600 mg par jour. Celle-ci est à répartir en 3 prises. Aucun dosage maximal n’est, toutefois, encore connu. De légères perturbations gastro-intestinales sont les symptômes qui accompagnent les rares cas de surdosage rencontrés.

La prise des compléments alimentaires peut, par ailleurs, être associée à d’autres remèdes pour une meilleure efficacité contre le diabète. Il en est, entre autres, du cas du ginseng. (4)

Références

(1) Huseini HF, et al. « The efficacy of Silybum marianum (L.) Gaertn. (silymarin) in the treatment of type II diabetes : A randomized, double-blind, placebo-controlled, clinical trial.» Phytotherapy Research. 2006.
(2) Gariani K. et al. « Diabète et cancer : Une Association Pernicieuse. » Rev Med Suisse. 2010.
(3) Ramasamy K. et al. « Multitargeted therapy of cancer by silymarin », Cancer Letter, 2008.
(4) « The efficacy of Silybum marianum (L.) Gaertn. (silymarin) in the treatment of type II diabetes : A randomized, double-blind, placebo-controlled, clinical trial ». Phytotherapy Research. 2006.