Chardon Marie : Introduction générale

Chardon Marie : Son fonctionnement sur la santé

Les ingrédients actifs de chardon marie se composent d’un ensemble d’avantages qui sont conférés à la silymarine. Cette substance peut protéger le foie contre certaines toxines, tout en augmentant simultanément la fonction hépatique. Le chardon marie contient certaines des plus puissantes substances connues protectrice du foie. Pour cette raison, il est une plante précieuse pour le traitement de l’hépatite, la cirrhose, la jaunisse et la dégénérescence graisseuse du foie.

Chardon marie phytothérapie

En outre, la silybine, l’un des composés également présents dans le chardon marie, a été utilisé comme un antidote au champignon venimeux mortel dont la toxine cible les cellules du foie. En raison de cette action, en Allemagne, le chardon marie a été utilisé pour bloquer l’action d’empoisonnement de champignon amanite. Dans le cas d’empoisonnement par les champignons, la plante est administrée par voie intraveineuse. Des études ont indiqué que le chardon marie a d’importantes vertus thérapeutiques pour les troubles hépatiques sévères et agit ainsi comme réparateur du foie. (1) Non seulement il favorise la croissance de nouvelles cellules dans le foie, mais il empêche également la formation de leucotriènes dommageables.

Parce que le foie joue un rôle essentiel dans le maintien d’un système immunitaire sain, le chardon marie peut contribuer à une résistance accrue contre la maladie. Ce lien pourrait expliquer pourquoi il a aussi une valeur particulière pour toute personne souffrant de psoriasis ou du syndrome de fatigue chronique.

En outre, le chardon marie, tout comme le trans resveratrol ou l’huile de krill, peut légitimement être appelé un antioxydant. En effet, il aide à protéger les cellules contre les radicaux libres en les piégeant avant qu’ils ne causent des dommages cellulaires.

Les flavonoïdes ont une valeur énorme comme antioxydants et le chardon marie en est très riche. Les composés flavonoïdes analogues de cette herbe aident à promouvoir l’intégrité de la membrane cellulaire et à en réduire sa perméabilité. Le chardon marie agit également pour protéger les reins, le cerveau et d’autres organes vitaux contre les dommages liés aux toxines. Il traite les réactions allergiques, réduit l’inflammation et favorise la cicatrisation. Il contribue également à émulsionner les graisses et améliorer le flux de la bile, ce qui en fait un bon remède contre l’indigestion.

Chardon marie: L’action de la silymarine sur la santé

Le foie est responsable de la détoxification du corps. Chaque fois que nous ingérons des produits chimiques potentiellement dangereux, incluant des médicaments ou de l’alcool, les cellules hépatiques doivent filtrer ces composés. Michael Moore, auteur de Medicinal Plants of the Desert and Canyon West dit: « Lorsque le foie est surchargé de travail, ou pas à la hauteur de ce que notre cerveau lui demande, ses vaisseaux sanguins s’élargissent, les fluides se déplacent plus lentement à travers lui en meme temps qu’il essaie d’augmenter sa zone de travail, il s’agrandi et s’encombre.  » Il poursuit en disant que le chardon-marie améliore la qualité des protéines sanguines qui aident à éliminer les toxines dans le sang. Les composants chimiques de la silymarine du chardon marie sont considérés comme de vrai hépato-protecteur ou « ami du foie ».

La capacité du chardon marie à protéger le foie et améliorer sa fonction est largement due à sa capacité à inhiber certains facteurs qui entraînent des dommages au foie. Les plus important d’entre eux sont les leucotriènes ou les radicaux libres. Ce qui rend les composés de la silymarine du chardon marie encore plus impressionnant, c’est que pendant qu’ils protègent, ils stimulent également la synthèse des protéines du foie. (2)

Cela explique pourquoi même un foie endommagé peut régénérer ses tissus plus rapidement lorsque la silymarine du chardon marie est présente. Les leucotriènes, qui nuisent aux tissus du foie, sont des composés qui sont créés lors du transfert de l’oxygène à un acide gras poly-insaturé. Les composés silybum peuvent contribuer à inhiber la formation de ces molécules. Les composés flavonoïdes du chardon marie qui comprennent la silymarine ont deux actions spécifiques sur le foie :

  1. La silymarine issue du chardon marie lie les membranes des hépatocytes (cellules du foie) qui les protège contre les dommages potentiels de toxines environnementales, (tel que le champignon venimeux), les produits chimiques étrangers, poisons endogènes et les radicaux libres
  2. La silymarine du chardon marie pénètre dans les cellules du foie et favorise leur capacité à produire certaines enzymes qui sont essentielles à sa santé. Cette action peut accélérer la guérison des cellules hépatiques à partir de blessure ou de maladie.

En améliorant la production de ces enzymes, la régénération des cellules du foie est également stimulée.

Chardon marie: La silymarine et l’empoisonnement

L’action protectrice de la silymarine du chardon marie dans le foie a été confirmée par plusieurs études expérimentales et cliniques. Les animaux qui ont eu leurs foies exposés à des produits chimiques toxiques tels que le tétrachlorure de carbone, la toxine amanite (champignon mortel) et la galactosamine ont été protégés contre les dommages grâce au chardon marie. (3) Les animaux ayants subit une ablation partielle du foie ont bénéficié d’une régénération de l’organe lorsqu’ils ont été traités avec le chardon marie.

Dans les années 1970, des recherches supplémentaires sur la capacité du chardon marie à detoxifier les cellules hépatiques de l’empoisonnement avec un champignon mortel ont été menées. Le poison de ce champignon est extrêmement toxique et entraîne généralement la mort dans les deux à cinq heures. L’amantine provoque de sévères dystrophies hépatiques émorragique et la mort est inévitable. Même lorsque les études ont été réalisées, les scientifiques ne s’attendaient pas à ce que le chardon marie offre une quelconque protection significative contre une telle toxine volatile et mortelle. Les deux peptides qui composent le poison sont des substances parmi les plus puissamment néfastes du foie connus actuellement. Soixante patients qui ont eu une intoxication amanite sévère en Europe ont été traités avec du chardon marie. Les résultats ont été impressionnants !

Dans les expériences où la silymarine du chardon marie a été donnée avant que la toxine amanite ne soit ingérée, elle a été 100% efficace pour prévenir la toxicité hépatique. (4) Si elle prise dans les dix minutes, elle neutralise toujours le poison. Même après 24 heures, il a été constaté qu’elle empêchait la mort et les lésions du foie (5).

Non seulement le chardon marie a protégé le foie contre les dommages de l’amantine, mais il a également contribué à prévenir la perte de poids normalement observée chez les animaux qui ont ingéré le poison. Les résultats impressionnants de ces tests ont donné lieu à la production accéléré d’extrait de chardon marie, qui est désormais beaucoup plus disponible en tant que complément alimentaire.

Chardon marie et le tétrachlorure de carbone

Le tétrachlorure de carbone est utilisé dans des tests de laboratoire pour évaluer l’aptitude d’une substance à protéger le foie contre tout composé potentiellement dangereux.

L’augmentation des doses de tétrachlorure de carbone abime le foie par infiltration graisseuse, la fibrose et la cirrhose. Lors de ces essais, l’administration de l’extrait de chardon marie a donné lieu à une protection efficace des tissus du foie contre les effets toxiques de la substance chimique (6).

Chardon marie: une plante vitale pour la réhabilitation du foie

En plus des composants flavonoïdes comme la silymarine contenu dans le chardon marie, les graines de chardon marie contiennent également de la bétaïne qui a fait ses preuves en tant que protectrice du foie. En outre, les acides gras essentiels présents dans le chardon marie aident à contrôler l’inflammation chronique (7). Il devrait être une partie essentielle de tout programme thérapeutique destiné à traiter les troubles du foie. Il peut assurer la protection du foie après une exposition à un rayonnement, des métaux lourds ou des produits chimiques toxiques. Toute personne qui a une hépatite ou une cirrhose devrait utiliser cette plante dans le cadre de leur traitement. En ce qui concerne encore le chardon marie et le foie, Christopher Hobbs a écrit :

« J’ai connu le chardon marie au début de l’année 1984, j’ai commencé la récolte des graines de plantes sauvages de chardon marie qui poussent en Californie et j’ai élaboré un extrait liquide à partir de ces graines. J’avais subi de lourds dommages à mon foie à la suite d’une hépatite à deux reprises, en 1963 et en 1967, et j’ai été en mesure de récupérer mon pouvoir digestif à l’aide du chardon marie. Depuis lors, j’ai été témoin d’autres guérisons surprenantes de graves maladies du foie avec l’utilisation du chardon marie » (8). La silymarine du chardon marie possède une valeur thérapeutique importante pour les maladies du foie de toutes sortes, y compris : l’hépatite, la stéatose infiltration du foie, la cirrhose et l’inflammation de la voie biliaire principale (9).

La tyramine et l’histamine contenu dans le chardon marie participe à stimuler la production et l’écoulement de la bile, qui bénéficie également au foie. Toute une série de tests de laboratoire provenant de biopsies à des données cliniques confirment que la silymarine du chardon marie est particulièrement efficace dans le traitement et la prévention des dommages du foie du à l’abus d’alcool ou à une exposition chimique. Plusieurs essais cliniques étendus ont montré clairement que le chardon marie peut inverser les symptômes de plusieurs maladies du foie.

Par ailleurs, le chardon marie peut exercer un effet thérapeutique sur l’hépatite chronique, la cirrhose, l’infiltration graisseuse du foie, la cholestase gravidique, la cholangite et péricholangite. (10)

Bien que le foie ait une grande capacité de régénération, quand il est malade ou endommagé par des toxines comme l’alcool, il peut cesser de produire des cellules hépatiques qui lui font alors défaut. Le chardon marie peut stimuler cette prolifération. Le plus tôt il est pris, le plus rapide en sera la récupération…

Chardon marie: La silymarine, un antioxydant pas assez connu

La bioactivité antioxydant des composés de la silymarine contenu dans le chardon marie a été généralement négligée par les experts qui suggèrent la prise de vitamine E, C, A, bêta-carotène et des suppléments à base de sélénium. L’ajout de chardon marie pour ce complément d’antioxydants est fortement recommandé, surtout pour quelqu’un qui fume, consomme de l’alcool ou doit prendre des médicaments régulièrement. Les propriétés hépato-protectrice de la silymarine combinées à son action antioxydante en font une précieuse défense contre tant de toxines qui polluent nos corps. Des études suggèrent que la prise de chardon marie sur une base quotidienne peut aider le foie avec dans la protection contre les métaux lourds, les polluants environnementaux et les toxines alimentaires. Une étude a confirmé que la silymarine contenue dans le chardon marie a effectivement neutralisé les effets néfastes de cadmium, qui peuvent s’accumuler dans les tissus vivants. (11)

Les conclusions des essais cliniques sur le chardon marie suggèrent que l’ingestion régulière de la silymarine par l’intermédiaire du chardon marie peut fournir une quantité importante de protection contre les inévitables radicaux libres au cours que l’on rencontre dans l’air, l’eau ou les polluants alimentaires. (12)

Le potentiel du chardon marie à protéger la santé à tout juste commencé à être étudié. Si l’on connaît son action très importante contre les puissants poisons, il a très probablement une multitude d’autres bénéfices. En tant qu’antioxydant, il doit être ajouté à la liste type de suppléments que nous devons prendre pour la défense cellulaire.

Chardon marie: Son action sur la consommation d’alcool

Certaines substances peuvent endommager le foie en produisant ou en se comportant comme des radicaux libres. Ces molécules volatiles sont très réactives et leur action peut détruire les tissus vivants. L’alcool est l’une de ces substances. Des études ont montré que le chardon marie peut aider à prévenir les dommages du foie causée par les médicaments pharmacologique. (13)

Des études ont prouvé que l’activité antioxydante de la silymarine du chardon marie est jusqu’à dix fois plus puissant que la vitamine E. (14) Techniquement parlant, la silymarine présente dans le chardon marie aide à prévenir l’épuisement du glutathion (GSH ), qui peut résulter d’un excès de consommation d’alcool ou de toute autre exposition aux toxines. Il augmente également le GSH dans le foie de 35%. (15) Le GSH joue un rôle très important dans la détoxification du foie. En ce qui concerne les patients atteints de la maladie du foie chronique du fait de l’alcoolisme, les tests ont conclu que : « Le trésor silymarine  qui compose le chardon marie est capable d’augmenter la protection antioxydante des cellules par l’amélioration de l’effet délétère des réactions des radicaux libres. » (16) La consommation d’alcool, qui chez certains individus peut être de un à 2 verres peuvent suffire à provoquer des lésions hépatiques importantes, ce qui peut conduire à la suppression du système immunitaire. Pour cette raison, si vous buvez, même occasionnellement, des antioxydants tels que la silymarine issue du chardon marie, le sélénium, la vitamine C et E doivent être pris régulièrement.

Le chardon marie prévient les dommages au foie, en agissant comme un puissant antioxydant plus puissant que la vitamine E ou C. Par conséquent, le chardon marie devrait être ajouté à la liste des antioxydants qui sont actuellement présentés comme piégeurs de radicaux libres efficaces.

Contrairement à la vitamine C, A ou E, le chardon marie reste relativement inconnu malgré qu’il soit un antioxydant efficace.

Chardon marie: La silymarine et les leucotriènes

Le foie peut également subir des dommages de la présence de composés appelés leucotriènes. Ceux-ci sont produits quand une molécule d’oxygène est transférée à un acide gras poly-insaturé. Pour que cette réaction se produise, une enzyme appelée lipoxygenase doit être présente. La silymarine dans le chardon marie inhibe l’action de cette enzyme, qui se traduit par une diminution de la formation de ces leucotriènes (17).

Chardon marie et graisses du foie

Souvent, lorsque les tissus du foie subissent les dommages des radicaux libres, des acides gras sont libérés. La présence de ces acides gras peut causer une inflammation et intensifier la production de leucotriènes dommageables. Cette infiltration graisseuse du foie peut être provoquée par l’alcool ou d’autres produits chimiques. Le chardon marie et la silymarine aident à neutraliser cette réaction par l’inhibition de la décomposition des lipides, ce qui diminue la présence d’acides gras. Fait intéressant, tandis que la production d’acide gras est contre carrée par la silymarine du chardon marie, la synthèse protéique est stimulée. Cette action du chardon marie provoque une augmentation de la production de nouvelles cellules du foie, ce qui est indispensable si le foie est endommagé ou malade. Cet effet stimulateur s’applique uniquement aux cellules saines et n’affecte pas les cellules malignes. (18)

Chardon marie: Avons-nous tous besoin ?

Même si vous ne souffrez pas d’une maladie du foie ou n’abusez pas d’alcool, vous pouvez toujours avoir besoin des effets thérapeutiques du chardon marie. Tout ce qui entre dans le foie par la porte veineuse doit être désintoxiqué et neutralisé.

Beaucoup d’entre nous par exemple, mange des régimes qui sont trop riches en protéines animales, prennent des médicaments sur ordonnance ou en vente libre, et sont exposés régulièrement aux radiations et autres polluants, c’est dans ces cas qu’il faut utiliser le chardon marie. Tout ce que nous respirons, mangeons et absorbons par la peau est purifiée et raffinée dans le foie.

Certains des composés les plus préjudiciables que nous ingérons et qui augmentent la charge de travail du foie comprennent : les médicaments anti-douleur, les métaux lourds, hormones en excès dans la viande, les graisses saturées et rancies, les métabolites des déchets de réactions biochimiques, les pesticides et herbicides, le stress, la nicotine et des régimes hyper protéiné.

Le Dr Andrew Weil, auteur de Natural Health, Natural Medicine dit, « les régimes riches en protéines entraînent une charge de travail considérable sur le système digestif et peuvent contribuer à une sensation de fatigue et de manque d’énergie. » (plus ou moins l’inverse de ce que les médias relatent avec une association erroné entre protéine et énergie, notamment dans le milieu de la musculation). Il faudrait donc compenser avec du chardon marie.

Le problème avec les protéines est que le foie doit travailler plus fort pour détoxifier l’organisme des déchets d’azote qui en résulte quand il est métabolisé. Ce composé appelé urée doit finalement être éliminé de l’organisme par les reins.

La plupart d’entre nous sont régulièrement exposés à la nicotine, les toxines de toutes sortes et une foule de drogues de synthèse de l’ibuprofène aux stéroïdes. D’autres mangent trop de mauvaises choses au détriment des aliments sains. La haute teneur en graisses, en sucre, les régimes alimentaires riches en protéines fatiguent et uses le foie. La suralimentation, la cuisson, les aliments gras mettent une pression supplémentaire sur celui-ci. Toutes ces situations doivent être contre balancées par la prise de chardon marie.

En outre, le manque d’exercice a un effet indirect sur le foie. Lorsque nous n’exerçons pas d’effort physique, un excès de toxines peut s’accumuler et doit être transformé par le foie.

Généralement, lorsque nous sommes exposés à des produits chimiques qui peuvent blesser le foie, la quantité de glutathion au sein de ce dernier diminue. Lorsque cette substance est réduite, le foie est susceptible d’être endommagé. La sylimarine du chardon Marie conserve une concentrations de glutathion dans le foie plus élevé jusqu’à 35 %. (19) La capacité du foie à détoxifier le système est largement tributaire de la présente en glutathion. Selon l’American Liver Foundation, les maladies du foie sont la quatrième cause de décès à l’âge de 65 ans. Il n’est pas connu que l’incidence de la maladie du foie est considérable. Dans le passé, les maladies du foie ont été associées à des alcooliques chroniques. Maintenant, cependant, une maladie du foie frappe aussi les personnes obèses, les buveurs et les personnes qui mangent mal .

Le chardon marie peut aider à prévenir les dommages au foie quel qu’en soit l’origine.

Chardon marie: Son effet sur les calculs biliaires

Parce que la silymarine du chardon marie aide à favoriser l’écoulement de la bile en augmentant sa solubilité, elle peut être très bénéfique dans le traitement ou la prévention de calculs biliaires. Des études ont montré que la prise de chardon marie a entraîné une réduction marquée du cholestérol dans la bile. (20) Chaque fois que l’écoulement de la bile est augmenté, les chances de développer un calcul biliaire sont diminuées. Fait intéressant, certains régimes très faibles en gras ou même totalement sans gras conçus pour obtenir une perte de poids rapide sont connus pour provoquer des crises de la vésicule biliaire. Lorsque les graisses sont considérablement réduites, le débit biliaire est inhibé résultant dans une bile stagnante, sujette à la formation de calculs. Garder le flux de bile actif est nécessaire pour une bonne santé, la digestion et la prévention des calculs biliaires.

Chardon marie, fatigue chronique et fonction hépatique

Un foie qui fonctionne mal peut sous-tendre la fatigue chronique, y compris le SCF (syndrome de fatigue chronique). Même si le foie a subi peu de dommages, le système immunitaire peut être compromis. Cet effet a été observé dans les tests de laboratoire. Par exemple, dans certains cas, les lésions du foie ont conduit au développement effréné des infections à levures dans tout le corps. Le foie joue un rôle essentiel dans de nombreux autres systèmes et organes du corps. Toute personne qui souffre de la fonction hépatique va ressentir de la fatigue chronique en combinaison avec d’autres symptômes.

Chardon marie et diabète

Parce que la silymarine du chardon marie a la capacité d’éliminer efficacement les radicaux libres, elle a une valeur importante pour toute personne qui souffre de diabète et de ses complications. Apparemment, elle contribue aussi à inhiber l’aldose réductase. Ce faisant, elle participe à prévenir et traiter les complications qui peuvent résulter du diabète. La rétinopathie diabétique est une des complications les plus courantes de radicaux libres causés par l’hyperglycémie.

Chardon marie et traitement du psoriasis

Il existe certaines preuves qui suggèrent que la fonction hépatique anormale peut jouer un rôle dans le développement du psoriasis. Parce que le foie est responsable de filtrer les toxines du sang, sa connexion à la maladie comme le psoriasis peut être très importante. Le psoriasis a été lié à certaines substances toxiques qui arrivent dans la circulation sanguine. Si la fonction hépatique n’est pas efficace et ces toxines ne sont pas correctement filtrées, elles peuvent causer le psoriasis pour devenir plus prononcées. La présence de leucotriènes a également été liée à un psoriasis.

Comme mentionné précédemment, la silymarine du chardon marie inhibe la production de ces molécules néfastes. Un autre avantage du chardon marie pour les personnes qui souffrent de psoriasis est que cela pourrait aussi aider à équilibrer certains produits chimiques cellulaires de la peau qui déterminent la vitesse à laquelle ces cellules sont reproduites. (21)

Chardon marie et le système cardiovasculaire

Le chardon marie peut également être utile pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle et ceux ayants subi des attaques cardiaques. Les flavonoïdes contenus dans le chardon marie agissent comme piégeurs de radicaux libres, qui sont importants dans la prévention des dommages des parois artérielles.

Chardon marie et problèmes oestrogéniques

Comme d’autres bio flavonoïdes tels que la quercétine et les proanthocyanidines, la silymarine présente dans le chardon marie aide à contrôler le risque de maladies liées aux œstrogènes, telles que les cancers du sein. La recherche suggère que lorsque le foie fonctionne correctement, les mauvaises formes d’œstrogènes peuvent être filtrées hors du corps. Si le foie est encombré ou est endommagé, ces substances continuent à circuler et peuvent être responsables de l’apparition de maladies spécifiques, telles que ce type de cancer. Garder un foie sain est vital pour les femmes parce qu’ils doivent faire face à des pics d’œstrogène / progestérone.

Souvent, le rôle du foie à aider l’organisme à lutter contre les excès d’hormones n’est pas assez souligné par les médecins.

Chardon marie: Une mauvaise fonction hépatique impliqué dans l’obésité

Malheureusement, le rôle du foie dans la perte de poids est rarement abordé. Stimuler la fonction hépatique est gravement négligée dans presque tous les programmes de perte de poids. Le foie est le principal organe impliqué dans la purification du sang et d’impuretés dans le métabolisme des graisses. Le soutien hépatique doit être une partie intégrante de toute stratégie de réduction de poids. Le chardon marie encore une fois peut aider à accélérer l’élimination des graisses par le foie. Un mauvais fonctionnement du foie n’est généralement pas impliqué comme facteur causal de l’obésité en premier lieu. O. Nomura et Y. Satomura dans l’édition 1986 du Int. J. obésité ont déclaré:

« La fonction hépatique est perturbée dans un grand pourcentage de personnes en surpoids. »

Le foie joue aussi un rôle dans la stabilisation des niveaux de sucre dans le sang, ce qui peut contribuer à limiter les fringales et un appétit trop important.

Chardon marie: résumé de ses bénéfices potentiels

  • Le chardon marie protège efficacement le foie contre les effets délétères de l’alcool et d’autres produits chimiques toxiques, les métaux lourds et les poisons.
  • La silymarine du chardon marie accélère la synthèse des protéines dans le foie, ce qui stimule la production de nouvelles cellules saines
  • Les flavonoïdes contenus dans le chardon marie agissent comme piégeurs de radicaux libres efficaces, qui protègent également le foie contre les dommages.
  • Le chardon marie permet de bloquer certaines réactions inflammatoires et est une substance anti-allergique.
  • Certains constituants chimiques du chardon marie aide à augmenter le débit et la solubilité de la bile qui est bénéfique pour le foie et la vésicule biliaire. L’augmentation du débit de bile aide à empêcher la formation de calculs biliaires.
  • Le chardon marie peut traiter efficacement la jaunisse, la cirrhose, l’hépatite, et l’infiltration graisseuse du foie.
  • La silymarine est considérée comme un tonique de la rate et vésicule biliaire.
  • Le chardon marie peut être utile dans le traitement du psoriasis, du syndrome de fatigue chronique, le diabète et l’excès d’œstrogène – troubles connexes.

REFERENCES

(1)Steven Foster, “Milk Thistle.” Nutrition News. Vol. XII, No. 10, 1989.
(2) Michael Murray, N.D. and Joseph Pizzorno, N.D., Encyclopedia of Natural Medicine. (Rocklin, California: Prima Publishing, 1991), 82.
(3) id
(4) Michael Murray, N.D., The Healing Power of Herbs. (Rocklin, California: Prima Publishing, 1995), 245.
(5) A. Desplaces, et al.: “The effects of silymarin on experimental phalloidin poisoning.” Arzneimittel-Forsch 2 5 , 1975, 89-96.
(6) Daniel B. Mowre y. Next Generation Herbal Medicine. (Lehi, Utah: Cormorant Books, 1988), 111.
(7) Christopher Hobbs, Foundations of Health-Healing with Herbs and Foods. (Capitola, California: Botanica Press, 1994), 274.
(8) id 275.
(9) Murray, Encyclopedia of Natural Medicine, 73.
(10) Murray, The Healing Power of Herbs, 245.
(11) R. Braatz. “The effect of silymarin on intoxication with ethionine and ethanol.” Braatz and Schneider, op. cit., pp. 31- 36, 1976.
(12) id
(13) Mowrey, 121.
(14) Murray, Encyclopedia of Natural Medicine, 82.
(15) id
(16) G. Muzec, “The Effects of the Bioflavonoid Silymarin on the In Vi t ro Activity and Expression of Superoxide Dismutase (SOD),” Acta Physiol, (Hungary: 1991), 78.
(17) Murray, The Healing Power of Herbs, 244.
(18) J. Sonnebichler, et.al. “Stimulatory effect of silibinin on the DNA synthesis in partially hepatectomized rat livers: Non-response in hepatoma and other malignant cell lines.” Biochem Pharm 35, 1986, 538-541.
(19) Murray, The Healing Power of Herbs, 244.
(20) id 248.
(21) id 249

1 Comment on Chardon Marie : Introduction générale

  1. Mais quelqu’un va enfin finir par dire a quel moment de la journée il faut le prendre pour qu’il soit réellement efficace et si il faut le prendre
    avant ou après les repas ? .. Merci .

Leave a comment

Your email address will not be published.


*